Tout ce qu’il faut savoir sur la maintenance industrielle

L’importance de la maintenance industrielle se passe de commentaire. Une entreprise de production qui souhaite garder sa performance a intérêt à programmer des entretiens et des vérifications de routines. Il faudra également prévoir des réparations en tout genre. Dans tous les cas, l’intervention d’un prestataire qualifié reste indispensable.

La maintenance industrielle est à faire périodiquement

L’intervalle entre deux vérifications de routine dépend de différents paramètres. Les passages du technicien de maintenance industrielle deviennent beaucoup plus fréquents si les équipements ont de l’âge. Des machineries vétustes ont même besoin de contrôles réguliers presque quotidiens. Cela permet d’assurer la sécurité du personnel de l’entreprise, en l’occurrence les employés qui manipulent les appareils. C’est aussi une manière d’anticiper d’éventuelles pannes. Ces problèmes viennent de l’usure de certaines pièces. Les éléments défaillants sont à remplacer avant qu’un accident arrive. Cela permet de maintenir la productivité. La qualité des travaux peut être affectée par un manque d’entretien. Les appareils industriels sont beaucoup moins précis. Ils consomment beaucoup plus d’énergie que d’ordinaire. Le temps de chaque processus s’allonge. Sans une remise en état adéquat, les problèmes vont s’enchaîner. Pour une usine neuve, les agents de maintenance de chez npconcept.be passent sur une même machine tous les 3 à 12 mois.

Programmer des entretiens et vérifications à titre préventif

Comme son nom l’indique, la maintenance préventive est faite en amont d’un éventuel problème. Cet ensemble de mesures évite les pannes techniques et les accidents. Le but est de garder les machines en parfait état. L’intervenant réalise une série de vérifications, dont une évaluation des performances. Cette vérification systématique doit se faire de manière périodique. La fréquence dépend du secteur d’activités. Pour les avions par exemple, le personnel vérifie visuellement chaque appareil à chaque fois qu’il se trouve au sol. Puis, à un moment donné, l’engin est contrôlé de fond en comble. Cet arrêt se fait tous les 2 mois pour les aéronefs récents. Ceux avec des hélices sont scrutés jusqu’aux moindres détails à un rythme bimensuel. Pour les trains et les camions poids lourds, les mécaniciens interviennent après 5000 kilomètres. Ces différentes mesures réduisent les coûts d’exploitation. Elles comptent énormément pour la sécurité des passagers et des marchandises. Les conducteurs et les usagers bénéficient aussi de matériels fonctionnels.

Intervention d’un professionnel pour une réparation

La maintenance corrective est incontournable lorsqu’une panne survient. Elle nécessite l’intervention d’un technicien hautement qualifié. Il faudra l’éviter autant que possible, mais les aléas arrivent souvent dans l’usine. Dans tous les cas, l’expert effectue les réparations pour ensuite mettre en place des mesures préventives. Des fois, il faut que la personne qui manipule la machine adopte une nouvelle manière de le faire. Il est aussi possible de changer de matière première ou de carburant. Quoi qu’il en soit, si les maintenances se font de plus en plus fréquentes, c’est toujours mauvais signe. Ces interventions coûtent de l’argent à l’entreprise. De plus, il est souvent nécessaire d’arrêter la production pendant que le technicien réparer la défaillance. Afin d’épargner la société de ce genre de désagrément, l’agent de maintenance industrielle doit parfois agir la nuit. Il arrive aussi que ce soient les ouvriez qui devront compenser les heures non travaillées en dehors du temps réglementaire. Bref, il est important d’anticiper les pannes.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *